Merci Israël

il

Merci Israel de faire face, toujours avec tant de dignité, aux condamnations injustes du monde et à l’acharnement de l’ONU contre toi. Sur l’année 2015 tu as été condamnée 20 fois par des résolutions de l’ONU alors que la Syrie ne l’a été qu’une fois !

Merci Israel de te battre depuis plus de 70 ans, au prix de la vie de milliers de tes enfants, pour être encore là aujourd’hui et offrir la sécurité à tes habitants. En France, et en Europe plus généralement, nous n’osons plus aller en cette période de fin d’année sur nos marchés de Noël, tu te rends compte ?

Merci Israel d’avoir toujours su garder une attitude juste et fait preuve de retenue face à tes ennemis, même dans les pires circonstances. Le conflit israélo-palestinien a fait 8000 morts ces 20 dernières années (israéliens et palestiniens) là où le conflit en Syrie en a fait plus de 300 000 en 5 ans. La population palestinienne connaît d’ailleurs une croissance ininterrompue depuis que tu existes.

Merci Israel d’être une terre de liberté, la seule de la région, où juifs, chrétiens et musulmans peuvent vivre leur foi sans être inquiétés.

Merci Israel de me permettre à moi, juif de la diaspora, de savoir que lorsque la situation sera intenable en France voire dangereuse, j’aurai avec ma femme et mes enfants, ma place chez toi. Cette chance, malheureusement, mes compatriotes chrétiens ne l’ont pas. Et mes coreligionnaires ne le réalisent pas toujours…

Merci Israel, malgré toutes les difficultés que tu connais, de parvenir à être en même temps un vivier d’innovations technologiques reconnu dans le monde entier et qui nous inspire.

Quelle que soit l’intensité de la détestation contre toi, on sait ce que tu es réellement et on sera toujours là pour te défendre. Que l’on soit croyant ou non, tu incarnes l’histoire de notre peuple. Ils peuvent réécrire l’histoire tant qu’ils veulent, personne ne pourra jamais nous enlever cela.

Ne faiblit pas. Comme le dit cette phrase célèbre de Golda Meir toujours tristement d’actualité : « Nous préférons vos condamnations à vos condoléances ».

Lettre à Gilbert

Capture d’écran 2016-12-16 à 09.11.18.png

Mon cher Gilbert,

Quelle tristesse d’apprendre ce matin que tu es parti. Tu fais partie de ces personnes que l’on rencontre dans la vie et qui marquent pour toujours.

Ma grand mère répétait souvent que l’on est « de passage » sur Terre. Ce qui est sur c’est que tu n’y es pas passé pour rien. Tu as fondé une belle et grande famille et surtout tu as su fédérer comme personne. Tu as fait de ta maison la maison du bonheur. Une maison toujours ouverte à tous. On peut même dire que tu as « industrialisé » le fait de rassembler tes frères. C’était presque un métier. Des grands moments de partages, toujours dans cette même bonne ambiance et dans cette tradition juive authentique. Tout le monde était toujours heureux de se rassembler autour de toi. Tu as même réussi à me faire venir à un cours de Thora !

Je suis persuadé qu’aujourd’hui le nombre de personnes qui te pleurent est hors norme. On est tous conscient qu’il sera difficile de prendre la relève. Sache que ta générosité et ce rôle de père juif fédérateur que tu incarnais si bien sont une véritable source d’inspiration pour nous tous. Merci pour ce que tu as été, merci pour tout. Pars tranquille.

FDC

L’ONU : cette organisation qui ne sert à rien

Plus de 300 000 morts en Syrie depuis 5 ans. Qu’a fait l’ONU ? Voici le bilan :

  • 23 résolutions votées en 2015 : 20 étaient contre Israël, une seule contre la situation en Syrie, une contre le non respect des droits de l’Homme en Iran et une contre le non respect des droits de l’Homme en Corée du Nord. Les précédentes années c’est à peu près la même chose : que des condamnations contre Israël. À titre de comparaison, le conflit israélo-palestinien a causé la mort d’environ 8000 personnes (palestiniens et israéliens) sur les 20 dernières années.
  • Elle a mis l’Arabie Saoudite à la tête d’une instance stratégique du Conseil des droits de l’Homme.
  • Elle s’est réunie
  • Elle s’est indignée
  • Elle s’est réunie

Et pendant ce temps, on meurt à Alep. Il est temps d’arrêter cette mascarade et de dissoudre l’ONU.