La solidarité sélective

hadar2

Hadar Buchris, 21 ans, assassinée par un terroriste le 22 novembre 2015 en Israël

Depuis les attentats du 13 novembre, tout le monde a réalisé que « nous étions tous visés ». Comme dirait Marty McFly : « mieux vaut tard que jamais » !

Depuis, lorsque le terrorisme islamiste frappe un peu partout dans le monde : au Mali, au Nigéria, en Tunisie, ou même lorsqu’il y a des risques en Belgique, tout le monde est solidaire. Tant mieux ! (et je dis tant mieux, parce qu’il y a encore quelques mois, comme je l’écrivais ici après l’attentat dans une université au Kenya, ça n’était pas le cas).

hommages

Hommages de la mairie de Paris suite aux attentats de Tunis (à gauche) et minute de silence à l’Assemblée Nationale suite aux attentats au Mali (à droite)

Pour une raison obscure, lorsque ce même terrorisme frappe à l’aveugle sur des victimes non moins innocentes que les autres mais que ça se passe en Israël, c’est l’indifférence générale. Pas de « Je suis Israël » ou de témoignage de solidarité, pas d’articles en Une, pas d’hommages. Pourquoi ?

Est-ce qu’exprimer sa solidarité envers les israéliens est quelque chose d’honteux, de tabou ou de difficile à assumer publiquement ?

Est-ce que la désinformation acharnée depuis des années a fini par insérer dans tous les esprits qu’Israël – dont la création a été approuvée par l’ONU – n’est pas un pays légitime et donc par conséquent que ceux qui y vivent « méritent » de mourir ?

Depuis 3 mois, il y a eu 23 tués en Israël et 200 blessés. Poignardées dans le coeur, poignardées dans la tête, percutées par des voitures bélier, abattues, ces victimes étaient toutes innocentes, elles ont toutes été visées aveuglément comme à Paris.

Je ressens la même injustice et la même tristesse quand je lis l’histoire de la jeune et jolie Hadar, 21 ans, qui est morte le 22 novembre, poignardée par un terroriste dans la tête, alors qu’elle parlait à une copine sur WhatsApp en attendant le bus que quand je lis l’histoire de la jeune et jolie Lola, 17 ans, assassinée le 13 novembre par un terroriste au Bataclan pendant un concert.

Le terrorisme islamiste nous vise tous aveuglément. Que le groupe terroriste s’appelle Etat Islamique / Daech, Fatah, Hamas, Hezbollah, Boko Haram, Al-Qaïda, Jihad Islamique ou Al-Nosra, l’idéologie est la même : l’islamisme radical. Les 70 vierges, les martyrs, les cris « Allah ou akbar », c’est la même histoire, la même logique.
Nous devons faire bloc et cesser de trouver des justifications à l’injustifiable.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s