Non tu n’es pas antisioniste, tu es antisémite

Capture d’écran 2015-08-09 à 13.47.30

Devant la haine que je vois s’étendre autour de l’événement #TelAvivSurSeine, il est plus qu’urgent de remettre les pendules à l’heure.

Alors NON, tu n’es pas antisioniste, tu n’es qu’un antisémite de la pire espèce. Laisse moi t’expliquer pourquoi…

D’abord, commençons par la base. Un sioniste, qu’est-ce que c’est ?

Un sioniste est un individu qui désire ou soutient la création d’un Etat juif en terre d’Israël qui serait, dans le futur, l’Etat du peuple juif.

Donc être sioniste aujourd’hui, c’est soutenir l’existence d’Israël puisqu’Israël existe déjà. Par conséquent , être antisioniste c’est donc être pour la destruction de l’état d’Israël.

Le conflit israélo-palestinien vu à travers la propagande du BDS, de l’extrême gauche et consorts : Foyer de ton antisémitisme.

Les arguments La propagande des « antisionistes » :
– Israël est un état d’apartheid
– Israël est un état colonisateur
– Israël est un état criminel qui tue surtout des enfants

De manière très factuelle, voici pourquoi ces arguments ne sont que de la propagande qui visent à attiser la haine.

Pourquoi Israël n’est pas un état d’apartheid :

1) Les citoyens israéliens, qu’ils soient musulmans, juifs, chrétiens, ou athées sont égaux. Ils ont le droit de vote et d’éligibilité. Par exemple, les députés arabes israéliens forment le troisième parti du parlement.
2) L’arabe et l’hébreu sont les deux langues officielles d’israël. Par exemple, les notices des médicaments, les documents administratifs ou les panneaux routiers sont écrits dans les 2 langues.
3) Egalité des chances : L’un des 3 juges permanents de la Cour Suprême israélienne est arabe, Salim Jubran. Un arabe druze, le Colonel Ghassam Alian, a été nommé au commandement d’une brigade d’élite. Une arabe israélienne, Rana Raslan, a été élue Miss Israël en 1999.

Pourquoi Israël n’est pas un état colonisateur :

Sur le plan historique :
Comment les israéliens ont-il pu coloniser un pays qui n’existait pas ? (citation du site Ces Goys qui défendent Israël)
http://www.cesgoysquidefendentisrael.com/mechants-sionistes-voleurs-detat-palestinien/
« -Avant Israël, il y avait le Mandat Britannique en Palestine, pas un Etat Palestinien.
-Avant le Mandat Britannique en Palestine, il y avait l’Empire Ottoman turc et musulman, pas un Etat Palestinien.
-Avant l’Empire Ottoman, il y avait l’état islamique des Mamelouks d’Egypte, pas un Etat Palestinien.
-Avant l’état islamique des Mamelouks d’Egypte, il y avait l’Empire Ayyoubide arabo-kurde, pas un Etat Palestinien.
-Avant l’Empire Ayyoubide, il y avait le Royaume de Jérusalem franc et chrétien, pas un Etat Palestinien.
-Avant le Royaume de Jérusalem, il y avait l’Empire Ommeyyade puis Fatimide, pas un Etat Palestinien.
-Avant l’Empire Ommeyyade puis Fatimide, il y avait l’Empire Byzantin, pas un Etat Palestinien.
-Avant l’Empire Byzantin, il y avait l’Empire Sassanide, pas un Etat Palestinien.
-Avant l’Empire Sassanide, il y avait l’Empire Byzantin, pas un Etat Palestinien.
-Avant l’Empire Byzantin, il y avait l’Empire Romain, pas un Etat Palestinien.
-Avant l’Empire Romain, il y avait l’état Hasmonéen, pas un Etat Palestinien.
-Avant l’Etat Hasmonéen, il y avait l’Empire Séleucide, pas un Etat Palestinien.
-Avant l’Empire Séleucide, il y avait l’Empire Macédonien d’Alexandre le Grand, pas un Etat Palestinien.
-Avant l’Empire Macédonien, il y avait l’Empire Perse, pas un Etat Palestinien.
-Avant l’Empire Perse, il y avait l’Empire Babylonien, pas un Etat Palestinien.
-Avant l’Empire Babylonien, il y avait les Royaumes d’Israël et de Juda, pas un Etat Palestinien.
-Avant les Royaumes d’Israël et de Juda, il y avait le Royaume d’Israël, pas un Etat Palestinien.
-Avant le Royaume d’Israël, il y avait la théocratie des douze tribus d’Israël, pas un Etat Palestinien.
-Avant la théocratie des douze tribus d’Israël, il y avait un conglomérat de cités-royaumes cananéens indépendants, pas un Etat Palestinien.

En fait, sur ce bout de terre, il y a à peu près tout eu, sauf un Etat Palestinien.Donc, rappelez-moi comment les sionistes ont pu « voler » quelque chose qui n’a jamais existé?

Pug »

Merci Pug !

Au delà de la considération historique, sur le plan de la légitimité :
En novembre 1947, l’ONU approuve un plan de partage. Connaissez-vous des états colonisateurs qui peuvent coloniser avec l’aval de l’ONU ?

Et dire tout cela n’enlève en rien la légitimité d’un partage des terres avec les palestiniens ou ne remet en cause l’autorité palestinienne. Mais il est important de souligner que la conscience nationale palestinienne est postérieure à la création de l’état d’Israël.

On peut aussi préciser qu’environ 70% de la Palestine est l’actuelle Jordanie, ce qui ne semble poser de problème à personne. Personne n’a jamais traité les jordaniens de colonisateurs.

Pourquoi Israël n’est pas un état criminel/terroriste qui tue des enfants :

Israël n’a jamais visé délibérément des civils. Point. L’année dernière, le hamas a par contre lancé des milliers de roquettes à l’aveugle sur des civils. Il y a eu peu de victimes côté israélien grâce au dôme de fer. Les israéliens peuvent donc se réjouir de vivre dans un état qui les protège.

Malheureusement, lorsqu’il y a des représailles israéliennes aux tirs de roquettes à partir de zones où il y a de nombreux civils (spécialité du hamas pour gagner sa guerre de la communication et rattacher à sa cause le monde musulman), il y a des pertes civils. C’est tragique et c’est d’ailleurs la tragédie du peuple palestinien.

Récemment, lorsqu’un terroriste juif (un terroriste, pas l’état d’Israel, hein !) a tué un bébé palestinien, c’est tous les israéliens et même les juifs du monde qui se sont exprimés et soulevés pour condamner l’horreur. Contrairement aux palestiniens il n’y a pas eu des manifestations de joie dans les rues de Tel Aviv ou Jerusalem comme c’est le cas à Gaza ou Ramallah lorsqu’il y a un attentat palestinien. Il y a eu des manifestations partout en Israël pour rejeter en bloc l’horreur. Et tu peux me croire, il n’y aura aucune école ou aucune rue qui portera le nom des terroristes comme c’est le cas à Gaza. On ne glorifie pas le terrorisme, on le rejette, on le gerbe, on le marginalise.

L’importation du conflit en France pour justifier ta haine des juifs

On peut discuter du conflit israélo-palestinien. D’ailleurs tes commentaires, à partir du moment où tu apportes des arguments construits pour contrer les miens sont les bienvenus. Mais la réalité c’est que le sort des palestiniens, en vrai, tu t’en tapes. Quand il y en a plusieurs milliers qui se font massacrer par Daesh en Syrie, on ne t’entend pas.

Et pour tout te dire, ça va te faire mal, mais les israéliens prennent plus soin des palestiniens que toi. Ils sont plus de 200 000 chaque année à se faire soigner en Israël. L’année dernière, la fille et la mère d’Ismael Haniyeh, le leader du Hamas, se sont fais soigner en Israel ! Il y en a plus de 100 000 qui travaillent en Israël. 81 % des exportations palestiniennes vont en Israël. Et oui tu m’as bien lu, les israéliens que tu veux boycotter sont ceux qui achètent le plus de produits palestiniens, on peut même dire qu’ils font marcher leur économie ! Et toi tu sers à quoi ?

En réalité tu n’es présent que pour déverser ta haine. Alors pourquoi tant de haine à cause d’un conflit lointain que, force est de constater, tu ne maitrises pas ?

Si c’est la région du Moyen-Orient qui te passionne, sache qu’il y a des conflits bien plus meurtriers dans le coin mais qui apparemment te dérangent moins :

11412292_10153002048522689_4573614140639283612_n

Bon tu peux l’admettre maintenant ? C’est le juif, le sale youpin que tu détestes, hein ? Allez dis le putain !

Ah mais non ! Tu as peur ? T’as pas envie d’aller en prison ? Tu as compris qu’être antisémite c’est un délit alors voilà, t’as trouvé ton mot « Sioniste », ce mot que tu utilises en substitution au mot juif pour rester dans un cadre légal. Mais tu crois tromper qui exactement ?

Quelques exemple des groupes que tu fréquentes et du genre de publications que tu likes.

Si il te reste encore quelques doute sur ta réelle motivation, voilà les groupes que tu fréquentes et le genre de publications que tu likes. Tu n’es qu’une merde d’antisémite.

Capture d’écran 2015-08-09 à 10.42.19Capture d’écran 2015-08-09 à 10.43.04Capture d’écran 2015-08-09 à 10.46.19Capture d’écran 2015-08-09 à 11.00.13Capture d’écran 2015-08-09 à 11.16.42Capture d’écran 2015-08-09 à 11.18.44Capture d’écran 2015-08-09 à 11.19.57Capture d’écran 2015-08-09 à 11.21.59

Capture d’écran 2015-08-09 à 13.30.18

Capture d’écran 2015-08-09 à 13.26.09

A mes coreligionnaires juifs

Capture d’écran 2015-08-01 à 19.19.52

J’ai beaucoup hésité avant d’écrire cet article. Avec tout l’antisémitisme qu’il y a, on n’a pas vraiment envie d’en rajouter. Mais après tout, ne rien dire ne serait-il pas pire ?

Depuis quelques jours, je suis un peu perdu. J’ai toujours pensé que nous les juifs, nous étions un peu différents. Que notre histoire et ce que nous avions vécu au fil des siècles avaient fait de nous un peuple à part. Evidemment pas dans le sens supérieur aux autres, mais avec un destin particulier et si encré chez nous tous que nous avions un respect particulier pour la vie, un attachement pour les valeurs de liberté et de démocratie, un rejet total du racisme quel qu’il soit.

Ce respect de la vie, on le retrouve même dans l’horreur de la guerre, n’en déplaise à nos détracteurs. L’armée qui défend Israël n’a jamais visé délibérément des civils innocents contrairement au Hamas voisin qui dirige ses roquettes à l’aveugle sur les villes israéliennes. On le retrouve dans les hôpitaux israéliens qui soignent aussi bien les israéliens et les palestiniens (la fille du leader du Hamas Ismael Aniyeh s’est faite soignée en Israël l’année dernière).
Ce respect de la liberté, on le retrouve dans les fondements de la société israélienne où tout le monde peut vivre comme il l’entend, où tout le monde est libre de pratiquer ou non sa religion, qu’il soit musulman, juif ou chrétien, où l’on est libre d’avoir la sexualité que l’on veut.
Ce respect de la démocratie, on le retrouve à la knesset où le parti arabe est la 3e force politique la plus importante d’Israël.

Je ne suis ni religieux ni croyant et pourtant mon identité juive et mon attachement à Israël sont très forts pour toutes ces raisons.

Seulement voilà, ces derniers mois, il y a une radicalisation juive incontestable qui est en train de tout torpiller :

Il y a un an un adolescent palestinien était brulé vif par des extrémistes juifs. Il y a eu aussi ces derniers mois plusieurs mosquées brulées et des violences à l’égard des juifs éthiopiens.
Jeudi dernier, un juif orthodoxe a poignardé 6 personnes pendant la gay pride de Jerusalem.
Vendredi, un bébé palestinien de 18 mois est mort brulé vif dans l’incendie criminel de sa maison commis par des extrémistes juifs.

La violence, le racisme et le fanatisme existent bien chez nous et ils ne sont pas moins mauvais que chez les autres. Nous ne pouvons plus parler d’actes isolés.

Comme le dit Gabriel Abensour dans son post Facebook ( https://www.facebook.com/gabensour/posts/10152923835051971?fref=nf&pnref=story ), « nous ne voulons pas être les juifs modérés de demain », il est donc impératif de mettre un stop immédiat à cette dynamique nauséabonde.

J’appelle donc tous mes coreligionnaires à rejeter en bloc et sans ambiguïté ce genre d’atrocités. A ne pas mettre la moindre nuance, le moindre « mais » dans leurs condamnations. Ce qui s’est passé est ignoble. Qu’il y ait régulièrement des actes terroristes du même ordre dirigés contre des juifs ou même des enfants juifs ne change rien et ne doit pas être utilisé pour y mettre de la nuance.

Ces terroristes juifs méritent le même dégout et la même sanction que les autres terroristes. Leur maison devrait d’ailleurs être détruite au même titre que celles des terroristes palestiniens lorsqu’ils commettent des attentats.