Pourquoi vous finirez par acheter une Apple Watch

Comme bon geek que je suis et fan d’Apple de la première heure (je suis un peu né dans un mac), dès qu’un gros produit Apple sort, c’est un événement pour moi.

C’est surtout un événement pour toute l’industrie au regard de l’influence d’Apple. Dès lors, on peut lire des tonnes d’articles, des avis très divergents et même parfois passionnés. Concernant l’Apple Watch, on peut lire beaucoup d’articles qui « testent » la montre en s’attardant sur son autonomie, sa rapidité ou sur la qualité de son écran. Pourtant l’Apple Watch est bien plus qu’un produit technologique, c’est un « game changer », le début d’un tournant dans l’histoire de l’informatique. Elle incarne le premier objet connecté de « wearable technology » réellement abouti.

AppleWatch

Apple révolutionne non pas en créant des produits plus avancés technologiquement mais en réinventant la manière de les utiliser. L’expérience avec un produit Apple n’est pas la même et c’est principalement pour cette raison qu’Apple a le succès commercial qu’on connait.

Il y a eu des ordinateurs qui utilisaient la souris avant le Macintosh et c’est pourtant le Macintosh qui a révolutionné l’informatique en introduisant largement la souris (et un système d’exploitation à fenêtres) même si c’est Bill Gates qui en a profité avec Windows !
Il y a eu des baladeurs MP3 avant l’iPod, et pourtant c’est l’iPod qui a révolutionné le monde de la musique (notamment avec iTunes).
Il y a eu des smartphones avant l’iPhone et c’est pourtant l’iPhone qui a permis très largement aux gens d’utiliser ces fonctions « smart » et qui a changé totalement l’industrie de la téléphonie mobile et notre manière d’utiliser Internet (aujourd’hui majoritairement via un mobile).
Il y a eu des tablettes tactiles avant l’iPad : les tabletPC, abandonnés les uns après les autres par tous les constructeurs. Aujourd’hui le rayon des tablettes tactiles est au moins aussi important dans les magasins que le rayon des PC traditionnels.

Avec l’Apple Watch, l’Apple post Steve Jobs va prouver que l’ADN de Steve est encore bien présent dans la société.

Pour avancer dans cette réflexion sur l’Apple Watch, il faut déjà se poser la question : qu’est-ce que l’Apple Watch ? Est-ce simplement un écran miniature déporté de son téléphone qui ne permet pas de faire grand chose de plus à part prendre son pouls ? Qu’est-ce qu’elle apporte réellement ?

L’Apple Watch ne permet pas de faire beaucoup de choses en plus de ce que l’on fait déjà avec son iPhone, elle n’est pas faite pour ça. Mais, donner l’accès instantané à des informations essentielles en un coup d’oeil, un peu comme si notre corps devenait connecté, est dans la pratique loin, très loin d’être gadget.

L’Apple Watch casse notre dépendance au portable
L’Apple Watch ne nous rend pas plus dépendant ou accro à Internet ou notre téléphone, bien au contraire, elle nous libère de cette profusion d’informations qui parviennent aujourd’hui sur notre smartphone en ne nous remontant que ce qui compte vraiment en un coup d’oeil. Je me souviens de cette vidéo « Look Up » https://www.youtube.com/watch?v=Z7dLU6fk9QY qui voulait nous sensibiliser sur notre dépendance au portable et les conséquences sur notre quotidien. L’Apple Watch va nous éviter de se retrouver en permanence à perdre du temps sur son smartphone après avoir été rappelé sur son écran par une notification inutile.

L’Apple Watch nous informe en toute circonstance
Il y a des situations où sortir son portable est peu pratique voire impossible : quand on marche dans la rue, à vélo, en voiture, quand on est chargé, etc. Il y a des situations où l’iPhone est trop loin (dans le sac d’une femme par exemple) pour informer d’un prochain rendez-vous avec efficacité ou même pour recevoir un appel. L’Apple Watch apporte la meilleure des solutions dans ces différents contextes du quotidien. Elle ne prétend rien de plus même si elle propose des features très cool à côté.

Avec l’Apple Watch, l’utilisation de Siri prend tout son sens. En un instant on peut demander à Siri de nous rappeler de faire quelque chose. Qui utilisait Siri pour faire la même chose avec son iPhone ?

Une intégration très « Apple » qui casse les codes encore une fois
Ce qui m’a le plus bluffé avec l’Apple Watch c’est le Taptic Engine. Ce système qui donne l’impression que l’Apple Watch vous tapote le poignet pour vous prévenir de quelque chose. C’est incroyablement efficace et discret. La différence des tapotements peut même vous informer sur le type de notification avant même que vous regardiez l’écran.

Ce qui est disruptif notamment avec l’Apple Watch c’est que pour la première fois, un constructeur fait d’un objet technologique un objet de luxe et d’un objet de luxe un objet technoloque (Vertu a fait d’un objet technologique un objet de luxe mais pas l’inverse).

L’Apple Watch est belle et très bien finie. Elle est certes au moins 2 fois plus chère que les autres montres connectées mais c’est un autre produit et on a envie de le porter. La concurrence a esquissé les idées basiques de ce que pourrait apporter une smartwatch. Apple a créé une rupture entre l’Apple Watch et les autres produits.

Prédictions

A terme je suis convaincu que les utilisateurs connectés finiront (même si ça peut prendre quelques années) par adopter une montre comme l’Apple Watch et je pense même qu’ils ne pourront plus porter de montres classiques.

On peut aussi imaginer qu’en prenant le pouls en permanence et en étant capable via l’iPhone de connaître précisément sa position, l’Apple Watch pourra sauver des vies.

Attentat au Kenya : Tout le monde s’en fout

Je suis assez halluciné de voir à quel point le traitement de l’information est assez gerbant quelques fois.

Hier, il y a eu un attentat islamiste sur un campus universitaire à Garissa au Kenya. Il y a eu au moins 147 morts. C’est une abomination, au même titres que les précédents attentats de ces dernières semaines. Et pourtant il faut croire que quand ce sont des noirs qui meurent ça n’intéresse personne. A part le Figaro et iTele qui ont réagit normalement en plaçant cette information en Une, sur les autres médias, il faut fouiller, parfois bien loin… Le patron de Radio France qui a claqué 100 000€ pour refaire son bureau intéresse beaucoup plus la rédaction de BFM par exemple.

La preuve en image :

Capture d’écran 2015-04-03 à 05.14.53

Capture d’écran 2015-04-03 à 05.13.18

Capture d’écran 2015-04-03 à 05.15.48

Capture d’écran 2015-04-03 à 05.14.19

Et ceux qui ont fait leur boulot correctement :

Capture d’écran 2015-04-03 à 05.15.12

Capture d’écran 2015-04-03 à 05.13.58

MAJ 1 : Libé a passé l’info en Une