L’avenir des réseaux sociaux

10 ans après l’arrivée de Facebook, où en sommes nous ? Et surtout, qu’en sera-t-il demain ? Snapchat, Secret, Whisper, Ello, est-ce un rétropédalage ?

les-10-plus-grands-reseaux-sociaux-au-monde-se-devoilent-en-chiffres-et-en-statistiques-UNE

Introduction

Ces 10 dernières années, il y a eu deux apports majeurs qui nous ont menés là où nous sommes aujourd’hui :

Facebook

Quand on crée une startup, on veut changer le monde. Rares sont ceux qui y parviennent. Qu’on aime ou qu’on n’aime pas Facebook, c’est indéniable, Mark Zuckerberg est de ceux là.

En créant Facebook, il a fait tomber une barrière de plus dans la communication entre les hommes. Il a inventé la viralité. Il a donné à chacun le pouvoir de devenir une voix portée dans le monde entier à une vitesse incroyable et ça a changé le monde. Ca a aussi permis à d’autres approches comme Twitter d’émerger et à leur tour de changer les choses.

L’iPhone

En 2007, quand Steve Jobs lance l’iPhone, à son tour, il change la donne. Rappelez vous à quoi ressemblait le monde de la téléphonie mobile avant l’iPhone. Les plus geeks d’entre nous avaient des smartphones qui convenaient, il faut le reconnaitre, qu’à des utilisateurs très avertis. Et les autres avaient de vulgaires téléphones avec lesquels les gens téléphonaient et envoyaient des SMS, et c’est tout ! Aujourd’hui, qu’on soit sur iPhone ou sur Android, nous sommes connectés. Nous le sommes même bien plus que derrière notre ordinateur. Avec les iPhone et assimilés, la communication entre les hommes s’est amplifiée, elle est omniprésente. Elle est même devenue un besoin vital pour beaucoup d’entre nous.

L’évolution de nos comportements en 10 ans

2004 – 2010 : Les grandes années Facebook

L’arrivée de Facebook a fait couler beaucoup d’encre sur le risque d’exposer sa vie privée. Et pourtant, pour la majorité d’entre nous, au début de Facebook, on acceptait tout le monde en « ami » et on postait tout de notre vie, tout le temps. A cette époque, Zuckerberg l’avait clairement dit « la vie privée n’est plus une norme sociale ».

2010 – 2012 : Nos « amis » Facebook, les Facebook Fails : Nos comportements changent.

Après plusieurs années d’utilisation, nos amis Facebook ne sont plus vraiment que nos amis. Il y a des proches, des moins proches, des gens du travail, des vagues connaissances, des personnes croisées il y a des années dont on ne se souviens même plus, bref. plus vraiment que des amis.

Nous avons tous connu des « Facebook Fails » :

Ce moment où l’on regrette d’avoir posté quelque chose qui a été mal interprété. Ce moment où l’on se fait taguer sur sa photo de soirée d’anniversaire alors qu’on n’a pas invité nos 400 Facebook friends et donc qu’on en vexe la moitié. Ce moment où cette ex nous a retrouvé sur Facebook et nous a ajouté créant une bonne dispute dans le couple. Ce moment où un ami fait remonter une vieille photo (en la commentant) qu’on aurait préféré oublier.

La conséquence est qu’aujourd’hui, de moins en moins de gens postent de contenus privés sur Facebook. Les partages sont essentiellement des vidéos YouTube ou des articles. Si bien que mon feed Facebook ressemble maintenant à un agrégateur d’informations. Il y a les posts des pages que je suis comme le Huff ou le NY Times et les articles que mes amis Facebook partagent, mais plus rien sur les vacances de mes « amis », leurs soirées arrosées,  ou sur leur humeur du jour !

En 2010 l’arrivée d’Instagram montre déjà quelque chose d’intéressant. Qui sont nos amis Instagram ? La plupart du temps, pour ceux qui ont un Instagram privé, ils sont moins nombreux et correspondent beaucoup plus à nos vrais amis : Nous avons été éduqués entre 2004 et 2010.

2012 – 2014 : Le rétropédalage, une bonne idée ? ou pas…

Alors que les jeunes désertent de plus en plus Facebook qu’ils considèrent comme le réseau de leurs parents, la majorité des initiatives nouvelles prennent Facebook à contre-pied.

Snapchat, Secret, Whisper : On partage sans conséquence, soit parce que le message se détruit au bout de quelques secondes, soit parce qu’on est anonyme.

Je vois bien l’intérêt de SnapChat. Je peux comprendre aussi le côté marrant de Secret ou Whisper, mais quelle est la finalité en étant anonymes ? Il y a une maitrise de sa vie privée, certes, mais la composante sociale, où est elle ?

Ello se proclame anti-Facebook, mais en quoi Ello diffère vraiment de Facebook ? Pourquoi recommencer Facebook alors qu’il y a deja Facebook ? Pour ne plus avoir de pub ? Vraiment ?

L’avenir : Les groupes

Le prochain enjeu des réseaux sociaux est là. Celui qui saura adresser les groupes apportera clairement sa pierre à l’édifice.

Google a mis le doigt dessus avec les Circles sur Google + mais a échoué. D’autres ont essayé et ont échoué. Pourtant c’est bien là que l’avenir se trouve.

Cela ne veut pas dire que ça va remplacer Facebook, mais ce besoin de communiquer en groupe en privé est un besoin auquel il faut répondre et qui doit s’ajouter aux autres usages.

Les utilisateurs ont toujours autant besoin de partager qu’avant mais ils ne veulent plus le faire sur Facebook dans toutes les circonstances. Facebook le sait mieux que tout le monde et c’est pour cette raison qu’ils travaillent sur Moments, une application – dont l’objet a été dévoilé il y a quelques jours par TechCrunch – qui consiste à permettre aux gens de partager dans des cadres plus privés.

C’est aussi pour cette raison que depuis fin février dernier je travaille, avec mon associé, sur un nouveau projet qui s’appelle Room. Room est une nouvelle manière de communiquer sur mobile. C’est une application (iPhone et Android) qui permet de créer des mini réseaux sociaux privés, confidentiels et sécurisés (jusqu’à 500 personnes). Pas de profils compliqués à remplir, juste un pseudo et une photo. La creation d’un réseau (appelé une Room) ne prend que quelques secondes. Les utilisateurs peuvent le rejoindre par invitation ou avec un mot de passe.
L’intérieur d’une Room est un mur où les membres peuvent partager textes et medias, commenter, liker et se parler en aparté dans un chat privé. Chaque room est un univers différent avec des personnes différentes, des comportements différents. Tout est permis. C’est privé. Ce qui se passe dans la Room reste dans la Room !

Est-ce que Room sera la réponse attendue ? Je suis mal placé pour donner une réponse objective mais ce qui est sur c’est que si ça n’est pas Room, une approche relativement similaire s’imposera.

A lire également : http://www.lemonde.fr/pixels/article/2014/07/28/pragmatique-mark-zuckerberg-a-change-d-avis-sur-la-vie-privee_4463811_4408996.html

Pour plus d’information sur Room : https://appsto.re/fr/NpcV2.i

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s