iPhone 5S : Apple sur le déclin ?

iphone-5s-fingerprint-sensor-details-625x417

Mercredi dernier, Apple présentait à Cupertino les nouveaux iPhones. Comme après chaque keynote depuis la mort de Steve Jobs, tout le monde en parle et tout le monde exprime sa déception. Faut-il être déçu par ces nouveaux iPhones ?

En 2007, en sortant l’iPhone, Apple a complètement révolutionné le monde de la téléphonie mobile. Beaucoup des grands acteurs de cette époque (Nokia, Blackberry, etc) peinent à survivre 6 ans plus tard. Apple avait alors plusieurs années d’avance. Chaque année nous avions droit à une nouvelle version de l’iPhone encore plus aboutie, et tout le monde applaudissait.

Before and After iPhone

Aujourd’hui le paysage a changé. Google est entré dans la course en reprenant les avancées majeures d’iOS et en adoptant avec Androïd la même stratégie que Microsoft à l’époque du premier Windows. Le fabricant qui tire le mieux son épingle du jeu en sortant des téléphones sous Androïd est évidemment Samsung dont le Galaxy est le principal concurrent de l’iPhone, celui que l’on compare systématiquement avec l’iPhone.

Les 3 dernières versions de l’iPhone (iPhone 5S, iPhone 5 et iPhone 4S) ont entrainé après leur présentation l’expression de déceptions. Apple n’aurait plus la capacité à innover depuis que Steve Jobs n’est plus alors que Samsung propose des produits plus ouverts (lecteur de carte SD pour étendre la mémoire, lecture native de divx, etc) qui sont meilleurs à chaque génération.

La courbe de l’innovation se tasse

Est-ce qu’Apple n’est plus à la hauteur ? La réalité est à mon avis bien différente. Je pense que nous arrivons à un stade où l’innovation sur les smartphones devient de plus en plus compliquée. Elle n’est pas impossible mais elle se tasse inévitablement parce que nous avons des produits de plus en plus aboutis. Samsung a bénéficié d’un sursit parce qu’ils partaient de bien plus bas. Ils devaient se mettre au niveau de l’iPhone. Aujourd’hui on peut préférer un Galaxy pour son écran plus grand ou son autonomie meilleure, ou même pour son côté plus ouvert que l’iPhone mais au final, sur le plan de l’innovation, tout cela est du détail. La réalité devient la même pour Samsung et Apple et le décès de Steve Jobs n’y est pour rien là dedans : la révolution n’est pas possible chaque année (du moins dans un même secteur). Apple en souffre évidemment plus parce qu’ils nous ont habitué à mener la danse, la déception est donc plus grande. Avons-nous cependant raison d’être déçus par l’iPhone 5S ?

L’autonomie et l’authentification : Les 2 enjeux majeurs de demain

Je pense que les 2 enjeux majeurs à venir dans l’informatique au sens large sont : l’authentification et l’autonomie. L’autonomie a réellement le potentiel d’évoluer. Nous passons notre vie à recharger nos « devices ». Une batterie qui pourrait tenir un mois ou plus laisse rêveur. Ce sera certainement l’un des enjeux de demain. Il semblerait d’ailleurs qu’Apple embauche des spécialistes de l’énergie solaire…

L’authentification est aujourd’hui aussi un vrai problème. Plus le temps passe et plus ce problème sera important. Nous sommes débordés de mots de passe. Ces mots de passe doivent être de plus en plus compliqués (au moins un chiffre, une lettre, une majuscule, parfois même un symbole : Au secours !). Il est déconseillé d’utiliser le même mot de passe partout. C’est donc de plus en plus compliqué et pourtant nos données sont de plus en plus sensibles (vie privée, données bancaires, etc). La seule solution radicale et sécurisée est la biométrie. L’iPhone 5S introduit cette possibilité et c’est loin, très loin d’être un gadget. C’est probablement la plus grande révolution depuis l’introduction de l’AppStore dans iOS qui avait introduit un nouveau mode de consommation d’Applications. Apple prépare ce terrain depuis un moment maintenant. L’introduction d’iCloud Keychain dans iOS 7 et Mac OS X Maverick en est la preuve. A terme, Apple a probablement l’ambition de faire de votre doigt la clé de tout ce qui a besoin d’être sécurisé sur Internet.

L’utilisation d’un capteur biométrique n’est pas une nouveauté, on l’a vu sur de nombreux PC. Aucun industriel n’a réussi cependant à l’introduire comme un standard. Apple en a la possibilité en l’intégrant à l’iPhone 5S et probablement à tous les futurs iPhones et Macs. (Je leur fais par ailleurs totalement confiance dans leur capacité à généraliser cette technologie mieux que tout le monde, Cf l’iPod). Les enjeux sont énormes et ils le savent. S’ils réussissent leur pari, ils pourraient à terme prendre une commission (très faible) sur des transactions bancaires sécurisées via Touch ID, je vous laisse imaginer ce que ça peut représenter.

Le coprocesseur M7 ouvre de nouvelles perpectives d’usage

Le coprocesseur M7 permet une mesure des données du mouvement accrue. Il permettra notamment de mesurer un positionnement indoor. Nous pourrons donc évaluer notre position dans un centre commercial, être guidé vers la boutique qui nous intéresse ou dans un parking vers la place libre la plus proche ou d’autres applications que nous n’imaginons même pas encore.

L’iPhone 5S apporte donc bien plus que ce que les gens semblent dire. Comme toute nouvelle technologie, il va simplement falloir un peu de temps avant que les gens le réalisent.

Ma conclusion en 3 tweets :

Apple a toujours la vision juste même si l’innovation se tasse dans le monde des smartphones.

L’authentification et l’autonomie sont 2 enjeux majeurs. L’iPhone 5S prépare la révolution de l’authentification en introduisant la biométrie dans nos usages.

Le coprocesseur M7 va nous permettre d’être guidés en indoor vers des places libres dans des parkings ou des boutiques dans des centres co.